Inauguration de la Sous-Sta : retour sur la soirée

Jeudi 16 mai 17h, c’est l’effervescence au 36 de la rue Bonald. Le soleil est de la partie, décision est prise d’investir l’esplanade située à l’arrière. On installe les barnums, la sono, les restaurateurs s’activent, Tawla prépare la visite de son atelier, un dernier coup de tournevis et on installe enfin notre bannière ! 18h45, tout est prêt, il n’y a plus qu’à patienter en espérant qu’ils viendront nombreux…

Et les voilà ! Petit à petit, adhérents, sympathisants, curieux, politiques : tous répondent présents. Le bar et pris d’assaut et les visages crispés en début de soirée semblent s’apaiser, on sent déjà que la soirée sera belle. 19h15, premier discours on fait le point sur le pourquoi de ce lieu, le sens que nous souhaitons lui donner, on rappelle l’avancée du projet, on présente rapidement le nouveau site web puis la soirée reprend. RTR enchaîne les interviews, pendant que les 250 personnes présentent ce soir là discutent du projet au son des vinyles de Dj Volpel. La soirée sera longue, agitée mais la nuit sera belle.

Merci à tous d’avoir répondu présent, à très vite !

Merci à tous nos partenaires :maxoutilRadio-temps Rodez Pays’en Direct _ magasin de producteurs Rodez, Moustache Hot-Dog, La Toile Cirée rodez, Mirel Empanadas, Tawla.
Le Chat MoustacheAdeline Thuries -Créatrice florale- @olivier arnaudo L’Élan d’Ébène Antho Volpel

Crédit photos : Ronan Lascar photography

La Sous-StA est ouverte les vendredi soir et samedi midi. Si vous souhaitez être bénévole c’est ici contact@station-a.fr
Surtout, SURTOUT, Merci à tous les bénévoles!
A très vite !

Inauguration de la Sous-Sta : les interviews de RTR

L’équipe de Radio Temps Rodez était présente lors de la soirée d’inauguration de la Sous-StA. Retrouvez ici les différents entretiens menés par Patrice et Armand. Pour retrouver le Podcast en entier suivez ce lien.

Interview de Stéphane Mazars et Christian Teyssèdre

Interview conjointe de Stéphane Mazars, Député et Christian Teyssèdre Maire de Rodez et Président d’agglomération

Interview du Co-Président

Interview d’Alan, Co-Président de Station-A

Première partie :
Seconde partie :

Interview du Pôle Culture

Interview de Fred, référent du pôle Culture

Interview du Pôle Alimentation

Interview de Caroline et Aude, référentes du pôle Alimentation

Interview du Pôle Architecture

Interview de Zeïneb, du pôle Architecture

Interview du Pôle Bien-Être

Interview de Anne, Céline et Corinne, du pôle Bien-Être

Interview de la Commission Communication

Interview de Benoît, responsable de la commission communication

Pour qui ?

Station A se veut un lieu de promotion du travail local, d’initiatives individuelles et collectives privilégiant les activités les plus respecteuses de l’environnement et des relations sociales.

Les entrepreneurs individuels

de tous horizons qui ne souhaitent pas installer / développer leur activité dans un lieu professionnel isolé des autres corps de métier et qui ont envie de bénéficier sur place d’un espace commun de « faire ensemble » : salle ludique (basquet, ping pong, sac de frappe, baby foot …), jardin potager partagé , espace de balades extérieurs, restaurant, bar associatif, salle de détente (yoga, pilate tai chi …), partage culturel (galerie d’art , musique, théatre, conférences diverses) . Il y trouveront des bureaux en open space, des bureaux fermés, salle de réunion, salle de conférence.

Les praticiens

dans le milieu du bien être, les professionnels de santé (location de cabinet au mois ou à la journée ou ponctuellement), les professeurs de sport en salle (yoga, fitness, Pilates, Tai Chi …) auront accès à des espaces agréablement aménagés et adaptées à leurs besoins spécifiques.

Les associations, professionnels, entreprises, artistes

qui souhaitent organiser un évènement ponctuel et louer une salle.

Les clients

des entreprises installés dans cette espace adapté à chaque corps de métier , les pratiquant de yoga et autres, les jardiniers amateurs , les clients du restaurant, les amateurs de conférences et d’art en tout genre.

Les investisseurs, les mécènes

qui veulent investir dans ce lieu de créativité, d’entraide, d’entreprenariat contribueront à la réussite de ce projet citoyen d’envergure.

Focus sur le pôle alimentation

Qu’un tiers-lieu, aveyronnais qui plus est, se consacre au secteur alimentaire est une évidence. Ce que cela signifie pour Station A ? Que le projet dédie un pôle sur le sujet avec l’envie de faire du solidaire et de la qualité pour les produits proposés, mais pas que… Plein de surprises innovantes et collectives mijotent dans l’esprit des représentants de ce pôle alimentation. Presque un an après sa création en tant qu’organe de réflexion, où en est-il aujourd’hui ?

Un collectif de passionnés

Présentons brièvement les membres du pôle. Citons les animatrices, Aude Dutay et Caroline Galinier, deux pionnières lancées tambour battant dans ce projet. Aude travaille dans le secteur agricole depuis moultes années et Caroline se qualifie de « férue d’alternatif ». Plusieurs dizaines d’autres membres gravitent dans le pôle et se réunissent ponctuellement en fonction des avancées des travaux. Moi qui vous écris, participe à ce pôle par conviction que manger est un levier social et sociétal puissant et noble.

Se donner les moyens à la hauteur des ambitions de Station A

Venons-en maintenant au but de ce pôle alimentation. Station A est une association de préfiguration du futur tiers-lieu. Donc le pôle préfigure ! Des réunions, des discutions, des consultations, de la recherche d’informations, voilà ce qui rythme la vie du pôle. Autant de matières premières qui viennent nourrir la définition de ce que sera l’espace alimentation du futur tiers-lieux (son concept, son fonctionnement, ses activités, etc.). L’ambition est élevée : les membres souhaitent développer des activités nouvelles, innovantes où le bon goût croise la pédagogie et où les savoir-faire se conjuguent. En apportant des réponses aux besoins non couverts par le territoire. La barre est haute ? Oui, le projet de tiers-lieu Station A se caractérise par une vision décalée et positivement ambitieuse. C’est en fait une des marques de fabrique de tous les tiers-lieux. Allez, nous vous en disons un peu plus ?

Un futur espace de bons goûts pour nourrir les ventres, les esprits et les projets !

Projetons-nous dans ce que pourrait être le pôle alimentation en fonctionnement (dans les grandes lignes). Vous dire que ça fourmille d’idées est en-dessous de la réalité ! Elles se structureront en cinq types d’activités principales : bar, restaurant, espace vente de produits locaux, cuisine partagée et animations. Ces activités s’interconnecteront en permanence : le magasin approvisionnera la restauration et le bar, les animations pourront se dérouler dans la cuisine avec le chef du restaurant, etc. Sans oublier les relations avec les autres pôles du tiers-lieu également (repas pour des groupes, ateliers, ouverture lors d’évènements culturels, and co). Le bar et le restaurant sont perçus comme étant le cœur du dispositif où les usagers se retrouveront pour se sustenter mais également pour discuter, organiser, etc. Un organe vital et nourricier, animé d’un flux permanent. La réflexion est ouverte à des chefs « tournants » en cuisine selon le concept de « chefs en devenir » (permettre à des chefs de se tester avant de se lancer). Ainsi, à travers l’activité restauration, le pôle souhaite faciliter la prise d’initiatives d’entrepreneurs. En respect des valeurs qui animent Station A toutefois : priorité aux ingrédients issus de fournisseurs locaux et de qualité. Ces deux activités jugées si importantes relèveront d’une gouvernance par Station A avec des salariés de la structure. Le magasin offrira une gamme de produits répondant aux mêmes critères tout en portant une attention aux pratiques de consommations respectueuses de l’environnement (vrac par exemple). Côté cuisine partagée, entendez par là un incubateur pour les professionnels. C’est-à-dire un outil de travail mutualisé pour les start-up où l’on partage matériels et compétences pour des activités de production, d’expérimentation et pédagogiques à destination du grand public. Enfin, le volet animations sur l’alimentation laissera libre champs à un large panel d’activités en fonction des envies et des moyens existants au sein du pôle mais également des autres espaces.

Une phase d’ingénierie de projet boostée par le super accueil et les conseils des restaurateurs locaux

Cette première étape de préfiguration du futur espace alimentation se veut résolument consultative. Ainsi, pour avancer dans la rédaction des projets « restaurant » et « bar », plusieurs restaurateurs ruthénois sont sollicités pour avis et conseils. Tous des convaincus et familiers de la cuisine maison et de produits locaux. Les animatrices du pôle reçurent un accueil on ne peut plus enthousiaste et constructif ! Chacun a partagé son regard et son expérience du secteur et du territoire avec force d’idées et de propositions. Un beau coup de main pour structurer et détailler les grands thèmes à travailler par la suite : définition du concept, du fonctionnement (horaires, etc.), des moyens (équipements, etc.). Cette suite est en cours et se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2019.

En attendant, bienvenue aux initiatives !

La naissance de la Sous-Sta, espace de travail convivial de Station A, accélère le rythme. Ce magnifique espace atypique et rénové par les soins de membres offre des opportunités d’actions. Il sert d’abord de lieu de réunion et d’échanges entre adhérents autour d’un verre. Par ailleurs, il constitue un moyen propice aux animations en tout genre comme autant d’occasions pour faire pulser le cœur de Station A !

…entretien réalisé par Armelle pour le pôle Communication

Retour sur la conférence sur le sommeil du 2 Mai

Chaque premier Jeudi du mois, les praticiens du pole bien être se relaient pour proposer des mini-conférences sur des thèmes variés qu’ils se répartissent en fonction de leur spécialité.

Première soirée du Pôle Bien être

Pour la première soirée, c’est Corinne Guitard sophrologue à Onet le Château qui, devant un auditoire attentif et enthousaismé de 25 personnes environ a présenté les causes des problèmes du sommeil et leurs conséquences sur la santé.

La conférence

Après avoir abordé les différentes phases du sommeil, Corinne a donné des conseils pour améliorer notre sommeil : pas de café en dehors du matin, repas léger le soir 3h avant l’heure du coucher, limiter les écrans dont la puissante lumière bleue stimule à outrance la rétine qui ne donne pas l’information au cerveau que la nuit et tombée et qu’il doit fabriquer la mélatonine pour générer l’endormissement. Corinne nous a aussi appris des techniques de respiration afin d’évacuer le stress. Quelques participants ont prolongé la soirée à la Sous-Sta et plusieurs personnes ont souhaité soutenir le projet Station A en adhérant.

La prochaine conférence

Sandra Boulay, praticienne en médecine chinoise, présentera sa pratique : « la biorésonnance » pour améliorer la santé de ses consultants le jeudi 6 juin à 19h. il n’y a que 25 places assises, la réservation sera indispensable auprès d’elle : 06 52 60 64 50 par sms.