Partir en livre

Le samedi 13 juillet de 11h à 19h à la Place des Embergues de Rodez, Station A relaye l’initiative nationale Partir en Livre, initiée par le Ministère de la Culture et le Centre National du Livre, en s’appuyant sur les acteurs locaux que sont la librairie la Maison du Livre, l’association Lire et Faire Lire, la Médiathèque municipale de Rodez ainsi que l’autrice jeunesse ruthénoise Claude Clément. Cette initiative a pour but de promouvoir la lecture chez les plus jeunes au travers d’activités variées, pour tous les âges et gratuites. Partout en France, des initiatives naissent du 10 au 21 juillet pour permettre aux enfants de découvrir les livres et la lecture en dehors des cadres habituels, pendant les grandes vacances. L’édition 2018 a rassemblé près de 7000 événements gratuits partout en France qui ont attirés 700 000 enfants et familles. Cette année, Station A participe en proposant diverses activités.

Au programme :
  • 11h-11h30 Histoires sur le fil : Les illustrations d’un ou plusieurs livres ont été détachées et mélangées, les participants sont invités à les remettre dans l’ordre qui leur semble logique.
  • 12h – 12h30 Stand de maquillage enfant.
  • 12h30-14h Pique-nique tiré du panier
  • 14h – 14h30 Boostorming : Un jeu qui se joue en équipe de 3 à 5 joueurs où l’animateur pioche un thème (Astérix, les super-héros, Harry Potter…). Les joueurs disposent d’un temps limité pour écrire un maximum de mots qui s’y rapportent.
  • 14h30 – 15h Dessin hors du cadre : Imaginer le prolongement d’une illustration en disposant une page illustrée au milieu d’une feuille blanche.
  • 15h – 16h Un max de héros : sur le principe de Time’s Up, l’objectif est de faire deviner, aux autres membres de son équipe, le maximum de héros en une minute. Chaque partie se déroule en trois phases : d’abord, celui qui fait deviner peut parler ; ensuite, il donne un seul et unique mot. Et pour la fin, il doit juste mimer !
  • 16h30 – 17h Babel heureuse : des lectures et chansons en langue étrangère par des parents et/ou des enfants qui parlent cette langue
  • 17h Lecture d’histoires par l’autrice jeunesse Claude Clément
  • 18h – 18h30 Histoires sur le fil : Les illustrations d’un ou plusieurs livres ont été détachées et mélangées, les participants sont invités à les remettre dans l’ordre qui leur semble logique.
  • 18h30 – 19h Dessin hors du cadre : Imaginer le prolongement d’une illustration en disposant une page illustrée au milieu d’une feuille blanche.

Toute la journée : Grand jeu de piste en partenariat avec la Maison du Livre et la Médiathèque de Rodez avec de nombreux lots à gagner ! Sans oublier le coin lecture et le coin coloriage à partir de 3 ans, ouverts toute la journée ! Animations gratuites, coin buvette pour petits et grands.

Infos : Alan au 06.76.76.01.93. ou Cécile Coucoureux 06 79 75 94 89

Focus sur le pôle alimentation

Qu’un tiers-lieu, aveyronnais qui plus est, se consacre au secteur alimentaire est une évidence. Ce que cela signifie pour Station A ? Que le projet dédie un pôle sur le sujet avec l’envie de faire du solidaire et de la qualité pour les produits proposés, mais pas que… Plein de surprises innovantes et collectives mijotent dans l’esprit des représentants de ce pôle alimentation. Presque un an après sa création en tant qu’organe de réflexion, où en est-il aujourd’hui ?

Un collectif de passionnés

Présentons brièvement les membres du pôle. Citons les animatrices, Aude Dutay et Caroline Galinier, deux pionnières lancées tambour battant dans ce projet. Aude travaille dans le secteur agricole depuis moultes années et Caroline se qualifie de « férue d’alternatif ». Plusieurs dizaines d’autres membres gravitent dans le pôle et se réunissent ponctuellement en fonction des avancées des travaux. Moi qui vous écris, participe à ce pôle par conviction que manger est un levier social et sociétal puissant et noble.

Se donner les moyens à la hauteur des ambitions de Station A

Venons-en maintenant au but de ce pôle alimentation. Station A est une association de préfiguration du futur tiers-lieu. Donc le pôle préfigure ! Des réunions, des discutions, des consultations, de la recherche d’informations, voilà ce qui rythme la vie du pôle. Autant de matières premières qui viennent nourrir la définition de ce que sera l’espace alimentation du futur tiers-lieux (son concept, son fonctionnement, ses activités, etc.). L’ambition est élevée : les membres souhaitent développer des activités nouvelles, innovantes où le bon goût croise la pédagogie et où les savoir-faire se conjuguent. En apportant des réponses aux besoins non couverts par le territoire. La barre est haute ? Oui, le projet de tiers-lieu Station A se caractérise par une vision décalée et positivement ambitieuse. C’est en fait une des marques de fabrique de tous les tiers-lieux. Allez, nous vous en disons un peu plus ?

Un futur espace de bons goûts pour nourrir les ventres, les esprits et les projets !

Projetons-nous dans ce que pourrait être le pôle alimentation en fonctionnement (dans les grandes lignes). Vous dire que ça fourmille d’idées est en-dessous de la réalité ! Elles se structureront en cinq types d’activités principales : bar, restaurant, espace vente de produits locaux, cuisine partagée et animations. Ces activités s’interconnecteront en permanence : le magasin approvisionnera la restauration et le bar, les animations pourront se dérouler dans la cuisine avec le chef du restaurant, etc. Sans oublier les relations avec les autres pôles du tiers-lieu également (repas pour des groupes, ateliers, ouverture lors d’évènements culturels, and co). Le bar et le restaurant sont perçus comme étant le cœur du dispositif où les usagers se retrouveront pour se sustenter mais également pour discuter, organiser, etc. Un organe vital et nourricier, animé d’un flux permanent. La réflexion est ouverte à des chefs « tournants » en cuisine selon le concept de « chefs en devenir » (permettre à des chefs de se tester avant de se lancer). Ainsi, à travers l’activité restauration, le pôle souhaite faciliter la prise d’initiatives d’entrepreneurs. En respect des valeurs qui animent Station A toutefois : priorité aux ingrédients issus de fournisseurs locaux et de qualité. Ces deux activités jugées si importantes relèveront d’une gouvernance par Station A avec des salariés de la structure. Le magasin offrira une gamme de produits répondant aux mêmes critères tout en portant une attention aux pratiques de consommations respectueuses de l’environnement (vrac par exemple). Côté cuisine partagée, entendez par là un incubateur pour les professionnels. C’est-à-dire un outil de travail mutualisé pour les start-up où l’on partage matériels et compétences pour des activités de production, d’expérimentation et pédagogiques à destination du grand public. Enfin, le volet animations sur l’alimentation laissera libre champs à un large panel d’activités en fonction des envies et des moyens existants au sein du pôle mais également des autres espaces.

Une phase d’ingénierie de projet boostée par le super accueil et les conseils des restaurateurs locaux

Cette première étape de préfiguration du futur espace alimentation se veut résolument consultative. Ainsi, pour avancer dans la rédaction des projets « restaurant » et « bar », plusieurs restaurateurs ruthénois sont sollicités pour avis et conseils. Tous des convaincus et familiers de la cuisine maison et de produits locaux. Les animatrices du pôle reçurent un accueil on ne peut plus enthousiaste et constructif ! Chacun a partagé son regard et son expérience du secteur et du territoire avec force d’idées et de propositions. Un beau coup de main pour structurer et détailler les grands thèmes à travailler par la suite : définition du concept, du fonctionnement (horaires, etc.), des moyens (équipements, etc.). Cette suite est en cours et se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2019.

En attendant, bienvenue aux initiatives !

La naissance de la Sous-Sta, espace de travail convivial de Station A, accélère le rythme. Ce magnifique espace atypique et rénové par les soins de membres offre des opportunités d’actions. Il sert d’abord de lieu de réunion et d’échanges entre adhérents autour d’un verre. Par ailleurs, il constitue un moyen propice aux animations en tout genre comme autant d’occasions pour faire pulser le cœur de Station A !

…entretien réalisé par Armelle pour le pôle Communication

Retour sur la conférence sur le sommeil du 2 Mai

Chaque premier Jeudi du mois, les praticiens du pole bien être se relaient pour proposer des mini-conférences sur des thèmes variés qu’ils se répartissent en fonction de leur spécialité.

Première soirée du Pôle Bien être

Pour la première soirée, c’est Corinne Guitard sophrologue à Onet le Château qui, devant un auditoire attentif et enthousaismé de 25 personnes environ a présenté les causes des problèmes du sommeil et leurs conséquences sur la santé.

La conférence

Après avoir abordé les différentes phases du sommeil, Corinne a donné des conseils pour améliorer notre sommeil : pas de café en dehors du matin, repas léger le soir 3h avant l’heure du coucher, limiter les écrans dont la puissante lumière bleue stimule à outrance la rétine qui ne donne pas l’information au cerveau que la nuit et tombée et qu’il doit fabriquer la mélatonine pour générer l’endormissement. Corinne nous a aussi appris des techniques de respiration afin d’évacuer le stress. Quelques participants ont prolongé la soirée à la Sous-Sta et plusieurs personnes ont souhaité soutenir le projet Station A en adhérant.

La prochaine conférence

Sandra Boulay, praticienne en médecine chinoise, présentera sa pratique : « la biorésonnance » pour améliorer la santé de ses consultants le jeudi 6 juin à 19h. il n’y a que 25 places assises, la réservation sera indispensable auprès d’elle : 06 52 60 64 50 par sms.

Présentation du Pôle Makers

Le pôle maker est un lieu de recherche, expérimentation et fabrication autour des nouvelles technologies numériques comme la découpe laser, l’imprimante 3D, la fraiseuse numérique etc. Le pôle est né de la rencontre de professionnels du secteur, désireux de proposer leurs produits et leurs savoir-faire, mais il se veut également un espace ouvert sur l’extérieur en offrant l’accès à un parc de machines de qualité professionnelle. Dès lors, il sera possible aux personnes de louer du “temps machine” pour créer des objets en petite série ou des prototypes. Le lieu se voit comme un carrefour pour les professionnels permettant échanges, retours d’expériences et montée en compétences par le biais d’ateliers et de conférences. Le pôle maker a pour objectif de créer une dynamique d’entraide et de coopération afin de lever les difficultés, trouver de nouvelles idées et rester à la pointe de l’innovation. Ce partage de connaissances se fera suivant l’éthique de l’OpenSource afin que ces savoirs soient libres et partagés au plus grand nombre.


Présentation du Pôle Ingénierie du bâtiment

Posture

  • Station A entend s’inscrire dans une démarche en faveur d’une transition écologique et solidaire « choisie »(et non subie…)
  • Et ce dans une logique de mutualisation
  • En offrant des services permettant de réduire l’empreinte environnementale de ses usagers, tout en créant de la proximité entre eux
  • En travaillant en particulier sur l’alimentation, la culture, le travail, etc…
  • Mais il est possible d’aller encore plus loin ensemble

Constat

  • Le secteur du bâtiment représente 50% des consommations d’énergie de la France, et 25% de ses émissions de GES
  • En particulier, les maisons individuelles d’avant 1975 représentent 10% de la facture énergétique totale de la France
  • Les charges liées aux dépenses énergétiques sont de plus en plus lourdes pour les ménages, certains étant en situation de précarité énergétique…
  • Alors même que le niveau de confort et d’usage de certains logement n’est pas suffisant…
  • Il existe des aides financières, qui sont difficiles à capter…
  • De nombreux professionnels compétents et locaux peuvent proposer des solutions adaptées, mais il est difficile de savoir vers qui se tourner

Objectifs

  • Répondre aux besoins des particuliers, tout en veillant à ne pas tuer le gisement d’économies d’énergie
  • Solliciter les bons professionnels locaux, en fonction de l’avancement du projet
  • Créer de la confiance, rassurer et accompagner

Comment ?

  • Via une « place de marché », facilitant la mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment et de l’immobilier :
  • Artisans, entreprises, architectes, bureau d’études, agence immobilière, notaires, banques, conseiller énergie…
  • Mise à disposition d’un espace dédié dans Station A pour faciliter la rencontre entre pros et particuliers
  • Création d’une plateforme web pour faciliter la détection des projets, et la mise en relation entre pros et particuliers.

Les plus « Station A »

  • Sensibilisation des particuliers, en fonction de leur projet
  • Apport d’affaires auprès des pros, avec pré-qualification des projets (redirection vers les bons pros)
  • Suivi dans le temps des projets, et animation de l’écosystème des professionnels (rencontres, soirées, ateliers thématiques, etc…)
  • Garantie alliant réduction des charges, confort, qualité d’usage et atteinte des objectifs fixés par l’Etat en matière d’économie d’énergie et de réduction des GES

Présentation du Pôle Éducation

Dans le pôle Apprendre nous allons : Apprendre à recycler, Apprendre à cuisiner, Apprendre à construire, apprendre à écrire, apprendre à Fabriquer ( ruches, planchas, toilettes sèches….), Apprendre à réparer (repair café), Apprendre à compter, Apprendre à faire pousser, Apprendre l’art architectural, Apprendre les machines à commande numérique les Imprimantes 3D ou l’Imagerie 3D, apprendre à lire, apprendre à chanter…

Présentation du Pôle Economie circulaire

Les 4 R pourraient résumer les objectifs visés par le pôle économie circulaire : Repenser nos modes de vie, Réduire nos déchets, Réparer plutôt que de jeter et Recycler nos déchets.

L’économie circulaire est une démarche qui vise à repenser nos modes de production et de consommation afin d’optimiser l’utilisation des ressources naturelles et de limiter les déchets générés au quotidien. Retrouver cette démarche au sein de Station A est l’occasion d’échanger, de sensibiliser ou encore de partager les bonnes pratiques.

Différents formats d’ateliers « faire soi-même », des conférences ou bien des débats seront proposés. Par exemples, vous pourriez apprendre à réparer votre ordi, créer vos propres vêtements à partir de tissus de récup’, transformer votre vieille armoire en une magnifique bibliothèque, réparer votre vélo, fabriquer votre propre ruche et apprendre à faire votre miel, … Certainement plein d’autres initiatives de ce genre à destination du tout public seront organisées et animés par des spécialistes.


Présentation du Pôle Culture

Lors de nos multiples pérégrinations dans divers tiers-lieu de France nous avons fait e constat que le pôle Culture à ceci de particulier que sa forme est fonction des forces en présence, des personnes impliquées, mais aussi du territoire qui l’abrite et de son existant en matière culturelle. Ainsi, chaque pôle culture possède son originalité.

Cependant, il représente un espace liant, un lieu où l’ensemble des protagonistes peuvent se croiser, cela par le biais d’évènements aux formes diverses :

  • soirées ponctuelles ou à thème ;
  • soirées récurrentes (hebdo, mensuelles…) ;
  • programmation mensuelle, trimestrielle ;
  • des cours et ateliers de pratique artistique ;
  • des performances et représentations ;
  • des soirées privées ;
  • 1 ou des festivals. ;

Ces évènements peuvent se dérouler sur plusieurs endroits du tiers lieu :

  • le café associatif ;
  • la ou les salles de créativité ou de réunion ;
  • le restaurant ;
  • le hall et les espaces communs ;
  • la ou les salles d’expo, la galerie ;
  • les espaces extérieurs.

Présentation du pôle Coworking

Ce matin les premiers rayons de soleil ont un peu de mal à percer la brume qui inonde la vallée de l’Aveyron. Sacoche en bandoulière, bonnet vissé sur la tête, il enfourche son vélo électrique : Cap vers le piton, comme tous les jours ou presque. Hello tout le monde ! Hello ! Salut !Comment tu vas ! Bonjour ! La forme ! … et une bonne dizaine d’autres interjections de bienvenue, … sans compter les hochements de tête et autres haussements de sourcil faussement désintéressés.

Direction la cantine pour y déposer sa lunch-box dans le réfrigérateur commun. Un bref détour vers son casier sécurisé pour y déposer son casque et le bouquin qu’il avait promis à Muriel hier après-midi à la pause café, un coup d’œil dans sa boite aux lettres dédiée, et le voilà dans l’open-space « mini décibel » où il passera son début de matinée parmi la vingtaine d’autres coworkers déjà tout à leur tâche.

09h30 : La visio conférence hebdomadaire avec ses collaborateurs dispersés dans les différents établissements de sa société lui prendra 1h30. Pratique, confortable, simple d’utilisation, et terriblement efficace avec sa connexion très haut débit, la « visio room » est surbookée quasiment tous les jours. Alors il faut laisser la place à la réunion suivante : trois commerciaux qui viennent pour la première fois au coworking débriefer leur action de prospection en terres aveyronnaises avec leurs collègues des régions voisines.

11h00 : Son premier passage à la machine à café est l’occasion de discuter avec Théo, un jeune salarié fraichement débarqué en Aveyron, qui compte télétravailler quatre jours par semaine, le cinquième étant consacré à ses déplacements. Un expert en traitement d’images satellite : il n’y a bien que dans un espace de coworking que l’on peut boire un café avec ce type de profil ! Et qui sait, peut-être qu’un nouveau projet pourrait naître de cette rencontre. Les coups de fils de cette fin de matinée seront passés depuis « l’espace brouHAHA » où des postes isolés permettent de ne pas trop déranger ses voisins. A moins qu’il n’opte pour l’un des bureaux individuels.

12h30 : A table ! Au fait Hugo, tu ne m’avais pas dit que tu devais aller à Toulouse mardi prochain ? je dois y aller aussi ; On covoiture ? Je peux me joindre à vous les gars ? Pas de problème Lucie. On part du cowork vers 08h00 ? OK. Bon appétit ! Le reste de la journée est à l’avenant : Travail, coup de fil, travail, conseil à un autre coworker, travail, discussion improvisée, professionnelle ou non, et travail, … une journée de bureau somme toute banale, mâtinée de convivialité, d’éclectisme, d’échanges, le tout dans un cadre agréable, chaleureux et très ergonomique.

18h00 : Un intervenant vient animer un apéro / afterwork sur le thème de la gestion du temps au travail … Vaste sujet au combien universel ! D’ailleurs, les autres espaces du réseau de coworkings aveyronnais (Arvieu, Millau, Villefranche, …) recevront également cet intervenant.

19h00 : Dernière gorgée de bière au bar et retour au bercail.

Si comme Jean-Luc vous souhaitez vous aussi travailler autrement, venez vivre votre propre expérience au sein de notre espace de coworking.

Présentation du pôle Bien-être

Le pôle bien être rassemble des praticiens de tous horizons qui créent une synergie entre eux (sous forme d’activités associatives) et promouvoient leur spécialité, développent leur réseau, leur clientèle.

Pour cela, ils organisent des évènements publics comme des conférences, salon bien être, conférence de personnalités publiques en prévision dans un futur proche .

L équipe organise aussi des rencontres d’entraide sur des problématiques communes (communication, gestion, échanges sur leur pratiques…)

Les membres actifs de ce pôle croient en une démarche collaborative afin de toujours mieux aider leurs clients / consultants, et de s’épanouir professionnellement/socialement/ personnellement dans un groupe qui les soutient.

Quand le lieu existera, ils loueront à temps partiel ou complet des cabinets dans l’enceinte de Station A. Il y aura toujours de la place pour faire grandir l équipe en accueillant des nouveaux praticiens dans le respect, la tolérance et la bienveillance mutuelle.

Pour plus d informations sur ce Pôle, vous pouvez contacter :

  • Anne Garibal, énergeticienne au 06 33 94 69 65
  • Corinne Guitard, sophrologue au __ __ __ __ __